La performance des systèmes de ventilation et de conditionnement d’air ne peut être dissociée d’un réseau aéraulique bien conçu, bien installé et bien entretenu. Une mauvaise étanchéité à l’air des réseaux aérauliques peut atteindre 20 % de fuites (par rapport au débit d’air total de l’installation), entraînant de fait un surdimensionnement des auxiliaires de ventilation, une augmentation des nuisances acoustiques et une perte de performances thermiques des systèmes.